Accueil » Accès par thème » Police et sécurité » Proposition de loi relative à l'engagement des sapeurs pompiers volontaires et à son cadre juridique

Police et sécurité<<< Revenir à la liste


Proposition de loi relative à l'engagement des sapeurs pompiers volontaires et à son cadre juridique

Mme la présidente. La parole est à M. François Fortassin, pour explication de vote.

M. François Fortassin. Mon groupe votera aussi cette proposition de loi à l'unanimité, car elle représente malgré tout une amélioration, comme vient de le dire mon collègue et ami Roland Courteau.

Je tiens par ailleurs à féliciter M. le président de la commission des lois et Mme le rapporteur de l'action qu'ils ont menée.

M. Jacques Blanc. Ils le méritent !

M. François Fortassin. Monsieur le secrétaire d'État, le Sénat vous a découvert aujourd'hui et vous ne pourrez pas quitter cet hémicycle sans entendre nos observations sur quelques points.

Il faudrait en effet que l'État, un jour ou l'autre, se rende compte que les problèmes de sécurité le concernent également, et pas simplement au niveau des directives ! Si vous me permettez cette expression familière, nous nous trouvons dans la situation suivante : c'est lui qui commande, mais ce sont les autres qui paient. Ce n'est pas vraiment acceptable...

M. Roland Courteau. C'est pourtant la réalité !

M. Éric Doligé. Nous y sommes habitués !

M. François Fortassin. Oui, mais nous ne devons pas pour autant avaler trop de couleuvres !

En tant qu'élus et représentants de la nation, nous prouvons, en adoptant cette proposition de loi, que nous ne sommes pas obtus et que nous ne vivons pas dans le culte de la contestation. Parce que nous avons parfois le sentiment d'être oubliés, nous avons le devoir d'exprimer notre satisfaction et, s'il le faut, notre déplaisir. Une telle observation vaut pour les problèmes liés aussi bien aux dépenses qu'à la réglementation ou aux interventions classiques.

Quand un problème important survient dans un département, ce n'est pas le président du service départemental d'incendie et de secours qui est mis en avant ! C'est toujours le préfet ou le secrétaire général de la préfecture, qui représentent l'État. Il conviendrait donc, me semble-t-il, de prévoir un meilleur partage des responsabilités. Je le dis d'autant plus tranquillement que je vote cette proposition de loi des deux mains !

<<< Revenir à la liste