Accueil » Projet de loi portant diverses dispositions en matière d'infrastructures et de services de transports

LE TRAVAIL PARLEMENTAIRE DU RDSE<<< Revenir à la liste

Explications de vote

Projet de loi portant diverses dispositions en matière d'infrastructures et de services de transports

Explication de vote d'Alain Bertrand

Alain BERTRAND

M. le président. La parole est à M. Alain Bertrand, pour explication de vote.

M. Alain Bertrand. C'est un bon texte que j'ai qualifié de courageux, d'efficace et de précis. À l'exception de notre camarade Gilbert Barbier, les membres du groupe du RDSE le voteront.

Selon moi, notre collègue Jean Bizet est un peu sévère quand il dit que nous prenons des risques pour l'économie. Je suis rarement d'accord avec nos collègues du groupe écologiste, mais il est vrai que le développement durable constitue une part importante de l'avenir de l'économie.

Par ailleurs, que le ministre présente un texte tendant à trouver un peu plus de 1 milliard d'euros est aussi courageux que de faire plusieurs milliards d'euros de cadeaux aux plus riches, comme l'avait décidé le précédent président de la République !

Par ailleurs, investir dans les infrastructures est un acte aussi important, car il permet, chers collègues, de relancer l'économie.

Certes, j'ai bien entendu M. Michel Teston et notre camarade écologiste Ronan Dantec.

Pour sa part, notre groupe aurait préféré que le thème de l'aménagement du territoire, qui doit, en termes d'égalité et de justice, permettre à la ruralité et à l'hyper-ruralité de retrouver du souffle, soit abordé dans ce texte. Toutefois, on nous a assurés hier que, par l'intermédiaire soit d'une loi de programmation en matière d'égalité des territoires, soit du SNIT – le schéma national des infrastructures de transport –, soit d'une loi de décentralisation, on reverrait ce sujet.

Bien sûr, les autres mesures, dont l'écotaxe, sont importantes. Hier, nous avons oublié de rappeler que nous avons voté récemment à l'unanimité une résolution relative au développement par l'État d'une politique d'égalité des territoires. Mme Cécile Duflot, notre excellente ministre de l'égalité des territoires, a répondu que cela déboucherait sur une loi de programmation. Je crois qu'il appartient donc, sous l'égide de François Hollande, bien sûr, que nous soutenons, du Premier ministre, ainsi que de vous-même, monsieur le ministre, et de certains de vos collègues, de donner vie à ces perspectives, dont la portée sera aussi bien économique que sociale : elles redonneront le moral à l'ensemble des territoires de l'Hexagone.

Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une bonne loi. Je vous félicite, monsieur le ministre, du travail réalisé. (Applaudissements sur plusieurs travées du groupe socialiste. – M. Ronan Dantec applaudit également.)

<<< Revenir à la liste