Accueil » Projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne

LE TRAVAIL PARLEMENTAIRE DU RDSE<<< Revenir à la liste

Explications de vote

Projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne

explication de vote d'Alain Bertrand

Alain BERTRAND

M. le président. La parole est à M. Alain Bertrand.

M. Alain Bertrand. Le groupe du RDSE votera ce projet de loi à l'unanimité. M. le ministre nous a dit qu'il devait être un texte de consensus entre l'Assemblée nationale et le Sénat, que la volonté politique d'aboutir à un résultat utile pour le pays était très forte et justifiait que nous le votions tous, par-delà les clivages politiques. Ce projet de loi contient en effet des avancées très attendues par l'ensemble des Français, par exemple en ce qui concerne la téléphonie mobile.

Le Sénat a démontré qu'il savait faire un travail de terrain, de bon sens et de qualité. Une fois de plus, il a prouvé son utilité et sa connaissance des problèmes du territoire, au sens géographique, mais aussi de ceux du peuple, de l'ensemble de nos concitoyens. À mes yeux, c'est très important.

Les rapporteurs ont su éviter la politisation : ils appartenaient tous à la majorité sénatoriale – elle est tout aussi estimable que l'opposition –, mais ils se sont montrés impartiaux, compétents et efficaces.

Je remercie particulièrement M. le ministre Jean-Michel Baylet : il a prouvé sa connaissance de la ruralité, qui englobe la montagne. Il est un véritable expert, et il est agréable de constater que, au sein d'un gouvernement, certains ministres connaissent ce que nous vivons, nous, les ruraux, dans nos villages, au bout de nos chemins de terre, confrontés aux difficultés de l'agriculture, au manque de médecins, aux insuffisances de la téléphonie mobile… Il est rassurant pour les citoyens de savoir que nous avons des ministres de bon sens qui comprennent leurs préoccupations.

Il y a peu de temps, j'ai dit au Président de la République et au Premier ministre qu'il y avait trop de ministres « en plastique », mais vous, monsieur Baylet, vous êtes un bon ministre, un ministre de bon sens ! (Applaudissements sur les travées du groupe socialiste et républicain.)

<<< Revenir à la liste